Guillaume de Machault

machault-1Guillaume de Machault (aussi orthographié de Machaut) est un compositeur et un poète de l’époque médiévale. Il est né près de Reims vers 1300 et mort à Reims vers 1377. Il serait probablement originaire de Machault, un petit village des Ardennes. Cet homme a marqué l’histoire de la musique et notamment le courant de l’Ars Nova. Guillaume de Machault est considéré comme le premier à écrire une messe polyphonique (à quatre voix).

Guillaume de Machault apparaît souvent avec une tonsure romaine sur les quelques iconographies qui le représentent. En effet, il a été nommé chanoine au chapitre de la cathédrale de Reims. La fonction des chanoines était de chanter lors des messes. Il y avait environ 70 chanoines à Reims, chacun d’entre eux devant assurer un nombre minimum d’offices dans l’année.  

Cependant, Guillaume de Machault se désignait lui-même comme un clerc ou un secrétaire. Il a mené une vie plutôt profane et a composé de nombreuses ballades pour la gente féminine. Il a d’ailleurs intitulé l’un de ses recueils de poèsie « Les louanges des Dames ».

Dans ses poèmes, on découvre sa passion pour l’équitation, la fauconnerie, les voyages. On y apprend également qu’il souffre de goutte et qu’il perd la vue d’un oeil. La peste noire a ravagé l’Europe vers 1348, Guillaume de Machault passera au travers de l’épidémie.

machault-2Source : par Maître du Remède de Fortune (Bibliothèque nationale de France) [domaine public] (via Wikimedia Commons)

Vers cinquante ans, un ami aurait confié au compositeur qu’une jeune princesse était séduite par son oeuvre. Une correspondance intime relativement fougueuse aurait alors été entretenue. Cet épisode est au conditionnel, il s’appuie sur le « Livre du Voir-Dit » que Guillaume de Machault a écrit et qui serait auto-biographique selon certains historiens. La demoiselle s’appelle Peronnelle dans le livre, son nom ne correspond pas à une identité réelle. Pour Prosper Tarbé (1809-1871), historien spécialiste de notre région, la jeune fille en question serait Agnès de Navarre, âgée alors de 17 ans (fille de Jeanne II, reine de Navarre et petite-fille du roi Louis X le Hutin). Agnès, laissant croire à une possible relation amoureuse, se serait plu à recevoir les oeuvres d’un poète de renom. Guillaume de Machault, quant à lui aveuglé, se serait investi dans cette histoire romanesque.
machaut-3-voir-dit

Extrait d’une réponse de Peronnelle :

machaut-4-voir-dit

Source : Bibliothèque nationale de France [domaine public] (via gallica.bnf.fr)

Ce serait Péronne de Jouveignes qui se cache derrière Peronnelle d’Armentières pour d’autres historiens. Qu’importe la vérité, la demoiselle qui a fait chavirer le coeur de Guillaume a fini par mettre un terme à son jeu perfide. Le coeur bercé d’espoir, Guillaume l’aurait alors supplié de la revoir et aurait même été banni de la cour.

Après les désillusions, Guillaume se mit à composer des chants mélancoliques, la mort dans l’âme. Agnès de son côté épouse Gaston III, comte de Foix, en 1348. Mais le mariage n’est pas heureux et Gaston sera infidèle.

A la fin de sa vie, Guillaume de Machault est entré dans les ordres, il s’installe dans un hôtel de Reims dont il dispose en tant que chanoine. Il meurt en avril 1377 et est enterré dans la nef de la cathédrale de Reims.

Pour conclure cet article dédié à un rémois d’exception, voici un extrait tiré du livre « Les Oeuvres de Guillaume de Machault » et écrit par Prosper Tarbé (édité en 1849) :

machaut-5

(Références de l’article : « La musique au Moyen Âge, Volume 1 » par Richard H. Hoppin / « Les Oeuvres de Guillaume de Machault » par Prosper Tarbé)

______________

Guillaume de Machault et la ville de Reims à notre époque

L’école élémentaire Guillaume de Machault était située rue des Orphelins à Reims. C’était une école de musiciens qui accueillait des classes à horaires aménagés (CHAM). Le principe de ces classes spéciales est de proposer des enseignements conformes aux programmes de l’Education Nationale combinés à des enseignements donnés par des professeurs du Conservatoire à Rayonnement Régional. L’école Guillaume de Machault s’est délocalisée rue du Jard dans les années 2000 et a fusionné avec l’école du Jard. Malheureusement, seul le nom d’école du Jard persiste.

Il existe une rue Guillaume de Machault dans Reims, elle est située juste à côté de la cathédrale, là où on trouve l’office du Tourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.