Le pont de Damery et la Révolte Champenoise de 1911

 

Le pont de Damery permet de traverser la Marne.
L’endroit semble paisible.

En y regardant de plus près, on découvre une plaque commémorative apposée au milieu du pont :

 

 

 

 

 

En effet, entre 1907 et 1911, les mauvaises récoltes de raisin s’enchaînent pour les vignerons marnais… Ce qui fait augmenter le prix du raisin. Les grands négociants se retrouvent à acheter des raisins hors de la Champagne Viticole à meilleur prix, ce qui est considéré comme une fraude par les petits exploitants.

Le 17 janvier 1911, les vignerons en révolte marquent leur mécontentement en jetant par-dessus le pont de Damery des bouteilles de grands négociants dans la Marne.

source : https://www.facebook.com/damery51480

Les négociations entre les autorités préfectorales, les grandes maisons et les vignerons seront rudes (d’où le terme de « Révolte Champenoise »).

« La Guerre Sociale » est un journal socialiste antimilitariste, tiré jusqu’à 60 000 exemplaires à l’époque des faits. Un poète, Gaston Coûté, a accepté d’écrire chaque semaine une chanson satirique d’actualité. Cet homme originaire de Meung-sur-Loire, près d’Orléans, utilise le patois de la Beauce pour dénoncer à sa façon certaines injustices.

Parmi les chansons engagées de Gaston Coûté qui aura écrit jusqu’au bout (il décède en juin 1911), certaines évoquent clairement la Révolte Champenoise :

Le geste du sous-préfet (fin janvier 1911) :

 Ces choses-là (en avril 1911) :

Depuis ces événements, la zone d’appelation « Champagne » a été redessinée (incluant par exemple la côte de l’Aube qui était exclue de l’appelation avant 1927).

Et le pont de Damery a été reconstruit après la guerre !

source : http://delcampe.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.